Retrouver son équilibre en forêt

Les deux outils essentiels de gestion de notre espace interne sont la respiration, liée à nos poumons, et l’alimentation en lien avec nos organes digestifs (estomac, foie, pancréas, intestins). Ici je ne parlerais que du premier point, la respiration et le souffle qui nous permet de vivre tout simplement, ce souffle de vie qui alimente toutes nos cellules! Aucune cellule, corporelle et cérébrale ne vivrait sans oxygène ni nutriments apportés par les vaisseaux sanguins; les cellules de notre cerveau utilisent environ 40% de l’oxygène apporté lors de l’inspiration.

En cela les écosystèmes forestiers participent à notre santé et à notre bien-être. Lorsque nous allons en forêt, notre système nerveux s’apaise; il est maintenant reconnu par la communauté scientifique, que les « bains de forêt » ou la « sylvothérapie » , permettent aux pratiquants de goûter au pouvoir bienfaisant des arbres avec des effets concrets sur leur santé physique et mentale tels que l’apaisement du stress, la réduction de la tension artérielle, une meilleure concentration, et un effet probable sur l’immunité.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est pexels-photo-240040.jpeg

Les arbres nous ressourcent, nous apaisent et diminuent les effets du stress. Grâce notamment aux essences volatiles bénéfiques pour notre santé. C’est le constat du docteur Qing Li, médecin chercheur japonais qui étudient les effets des bains de forêt, il a publié un livre en 2018: « Shinrin Yoku : l’art et la science du bain de forêt – Comment la forêt nous soigne ».

Nous pouvons bénéficier de cet apaisement en mettant nos sens en éveil, le docteur Li parle de molécules libérées par les arbres et notamment les conifères appelées « phytoncides » qui auraient des effets sur notre santé, et notamment sur notre système immunitaire.

Mais sans aller aussi loin, nous pouvons aussi bénéficier des bienfaits de la nature et surtout de la forêt grâce une simple promenade, ou randonnée. En étant à l’écoute des sons, sensibles aux odeurs, en admirant la taille, la force, la beauté et la « résilience » des arbres qui nous entourent, nous sommes ainsi immergés dans leur environnement et notre pensée se recentre!

Au delà, nous pouvons aussi nous arrêter, nous poser, et pratiquer une courte méditation en forêt, recentrés sur notre respiration, avec nos sens en éveil…je peux tout simplement profiter de ce moment , être là et me remercier de me donner ce temps pour moi!

 « La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être. Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas »  Henry David Thoreau.

« La méditation, c’est une conscience claire de tout évènement, un souffle apaisé, un accord avec le monde » Blaise Pascal.

La méditation à l’école : gage d’apaisement

Je vous partage ici une belle expérience que j’ai pu vivre, celle de témoigner de mon travail auprès des élèves du Collège Ste Anne, et du Lycée La Providence. J’ai été recrutée pour accompagner les élèves dans leur santé et leur bien-être par le directeur de l’établissement, et suite à ma reconversion en Naturopathie et à une formation suivie avec l’association A.M.E (Association Méditation à l’Ecole) , je propose des séances de méditation aux élèves de classe de 6ème.

Nous avons pu témoigner des bienfaits de la méditation, les élèves et moi, lors d’un enregistrement à RCF que je vous partage avec joie :

https://rcf.fr/embed/2579259

Bonne écoute et n’hésitez pas à me donner votre sentiment! 🙂

Les 6 règles d’or pour se sentir bien dans son ventre

Image tirée du livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders

En naturopathie, le bien-être digestif et la qualité de notre « écosystème intestinal » sont essentiels, et nous pensons que notre santé est grandement liée au bon fonctionnement de nos intestins.
De plus, nos intestins sont beaucoup plus que des tuyaux. Ils sont en lien direct avec notre cerveau et peuvent influencer grandement nos humeurs et notre capacité à gérer nos émotions ou stress…

1er conseil : boire …de l’eau 🙂 , l’hydratation est primordiale pour notre système digestif, notamment pour les personnes constipées; l’eau est source de vie pour les milliards de cellules de notre corps! Nous limiterons les boissons excitantes, et surtout acidifiantes, comme le café ou les sodas. L’excès de ces boissons provoquent une déminéralisation et peut contribuer à l’inflammation de notre organisme.

2ème conseil : prendre le temps de mâcher, et de goûter nos aliments: on dit qu’il faudrait mâcher assez longtemps pour réduire les aliments en bouillis dans la bouche, cela permet au bol alimentaire de bien s’imprégner des enzymes digestives présentes dans notre salive. Autre raison , nos terminaisons sensorielles envoient des informations à notre cerveau sur les aliments et leurs composants, et agit ainsi sur notre sensation de satiété.

3ème conseil : varier notre alimentation, en apportant des légumes et fruits riches en fibres, en vitamines et en oligoéléments pour éviter toute carence; en évitant autant que possible les aliments transformés! Si l’on souffre de troubles digestifs avant d’exclure un aliment, on trouvera la cause de ces souffrances ou gênes avec l’aide de sa Naturopathe 😉

4ème conseil : manger dans le calme en appréciant le plat que l’on mange , en essayant d’être en pleine présence pour éviter le stress : on sait que le stress est source d’inconfort digestif, il provoque souvent une hyperacidité gastrique, ou encore des spasmes digestifs. Aujourd’hui nous savons que la communication entre le système nerveux central et entérique (= digestif) transmet notre stress, notre anxiété vers notre système digestif.

5ème conseil : pratiquer une activité physique suffisante mais non excessive, cela permet le bon péristaltisme intestinal; toute activité pratiquée avec plaisir entretiendra une bonne activité de notre système digestif.

6ème conseil : consommer des aliments fermentés comme la choucroute, le Kéfir, du Kombucha …ou autre, cela permet d’entretenir une flore intestinale diversifiée. Dans ce processus de fermentation, les bonnes bactéries modifient les aliments (chou, carottes..)de sorte qu’ils seront plus faciles à digérer, et autre avantage il y a production de vitamines ( on sait que le chou fermenté et la choucroute apportent de la vitamine C).

Au-delà de ces conseils, si vous subissez des désordres digestifs qui vous incommodent au quotidien, je vous accompagnerai pour comprendre d’où viennent ces troubles . Ces derniers  peuvent être liés à une alimentation non adaptée, un foie fatigué, une inflammation chronique du système digestif, des stress prolongés, une flore intestinale déséquilibrée (dysbiose) ou encore des intolérances alimentaires. 

Nous mettrons en place un programme personnalisé, naturel , et sans effets secondaires, pour retrouver pas à pas un confort digestif durable.

Pour en savoir beaucoup plus, je vous conseille la lecture du livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders , cet auteur médecin a réussi à parler de cet organe avec humour!

Booster notre immunité et notre vitalité avant les frimas !

Les changements de saison sont des caps difficiles à passer pour certains d’entre nous, avec la baisse de luminosité, la baisse des températures, le changement du taux d’humidité, et l’augmentation de notre sensibilité aux virus de notre environnement.

Dans cette période notre organisme aura besoin pour s’adapter de quelques petits coups de pouce, lui permettant de prévenir une certaine fragilité face aux microorganismes environnants !

Une bonne hygiène de vie, tant alimentaire que physique et psychique sont bien sûr la base, mais les biothérapies pourront nous être d’un grand secours dans cette période.

Le premier conseil pour conserver notre vitalité est de bien s’alimenter avec des aliments riches en vitamines et oligoéléments, de bien dormir, de ne pas rester statique alors que le froid s’installe et que notre envie de nous lover sous la couette près d’une cheminée nous attire… ainsi notre système immunitaire sera opérant avec l’arrivée des premiers frimas : « ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir ? »

Pour cette prévention nous pouvons anticiper en boostant notre système immunitaire par l’usage de plantes, d’huiles essentielles ou des produits de la ruche, voici quelques propositions :

(À la condition de ne pas être victime d’une maladie auto-immune : sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde…)

  • En phytothérapie : l’Echinacée (Echinacea angustifolia ou Echinacea purpurea) : cette plante renferme dans ses racines de nombreux constituants (polysaccharides, alkylamides..) qui vont stimuler notre système immunitaire (au niveau non spécifique et spécifique), en augmentant le nombre des macrophages et des lymphocytes.
Echinacea purpurea
  • En Gemmothérapie : le bourgeon d’Argousier augmente la résistance de l’organisme. La posologie est de 7 gouttes, 2 fois/jour : dans un fond d’eau, à garder en bouche 20 sec.
  • En aromathérapie : l’HE de Ravintsara (Cinnamonum camphora ct 1,8 cinéole)

Ravintsara signifie « l’arbre aux bonnes feuilles », c’est un arbre médecine de Madagascar. (Cette HE est déconseillée chez les personnes épileptiques et allergiques).

On pourra :

  • Respirer cette HE dans un mouchoir où on aura versé quelques gouttes; ou bien déposer 1 à 2 gouttes sur les poignets et respirer profondément.
  • Faire des inhalations en utilisant un simple bol d’eau frémissante ou un inhalateur, dans lequel on place quelques gouttes d’HE de Ravintsara, à inhaler 2 fois / jour, sous une serviette pendant 5 à 10 minutes.
  • L’appliquer sur la peau : diluer l’HE à 20% dans une huile végétale, puis l’appliquer sur les avant-bras, sur la gorge, le thorax, le long de la colonne vertébrale, ou sous la plante des pieds. On pourra répéter cette opération pendant 10 jours, durant les mois d’hiver.
  • Diffuser cette HE pour assainir l’atmosphère ; ne pas diffuser en présence de jeunes enfants et d’animaux domestiques et limiter la durée de diffusion à des périodes de 10 à 15 mn plusieurs fois par jour.
  • Le bain aux HE : cependant les HE n’étant pas miscible dans l’eau, il faudra au préalable la diluer dans un excipient dispersant (le lait en poudre : comptez une tasse pour 20 gouttes d’huile essentielle).

Remarque : des précautions sont à prendre pour la diffusion et l’inhalation en cas d’asthme ou d’allergie respiratoire.

  • La propolis : récoltée et préparée par les abeilles, elle contient de la résine (50 %) provenant des bourgeons des arbres, de la cire (30 %), des huiles essentielles (15 %), du pollen et divers minéraux (zinc, silice, fer…), elle ne présente aucune contre-indication, car ce n’est pas un immuno-stimulant mais un immuno-modulant, elle peut se prendre en prévention.
Photo de Valeria Boltneva sur Pexels.com

Et pour finir , n’oublions pas les vertus d’une tisane de thym, sucré au miel et aromatisée au citron; vous pourrez aussi vous procurer La tisane « FRIMAS D’HIVER » est composée de superbes plantes cultivées, cueillies et séchées par une Paysanne productrice …. http://www.instagram.com/grainesetcie/

Pour aller plus loin, je vous partage l’infographie crée par alexetalex.com https://www.alexetalex.com/dossiers-fruites/fruit-et-nutrition/systeme-immunitaire/

Si vous voulez être accompagné dans ce chemin de vitalité… n’hésitez pas à prendre contact.

Rééquilibrage alimentaire :

« Notre corps est un temple, n’y laissons pas entrer n’importe quoi. » Dr Kousmine

Je vous propose de vous accompagner vers un rééquilibrage alimentaire, grâce à la formation que j’ai suivi en Ecole de Naturopathie, et à ma formation de biologiste.

Ce rééquilibrage alimentaire peut vous concerner vous-même, ou bien l’ensemble de votre famille.

C’est une prise en compte globale de la personne au niveau physique, mais aussi mental et émotionnel.

Cela nécessite pour moi de bien vous connaitre, pour personnaliser mes conseils ; aussi nous commencerons par un rendez-vous où grâce à un échange bienveillant (au cours de l’anamnèse), je pourrais connaitre vos habitudes alimentaires, vos goûts, votre état de santé, et votre type de métabolisme, mais aussi vos contraintes personnelles, familiales, professionnelles et environnementales…

Vous avez besoin d’être conseillé dans la jungle des informations sur l’alimentation, fleurissants sur les produits alimentaires, les différents réseaux, et les journaux !

Ce rééquilibrage alimentaire personnalisé peut se faire soit en préventif, soit en curatif :

  • En préventif : vous voulez savoir si vos habitudes alimentaires ont besoin d’être changées, pour vous sentir mieux ou parce que vous connaissez des maladies chroniques familiales et vous voulez anticiper…
  • En curatif : votre état de santé n’est pas au top, vous avez un trouble métabolique (problèmes digestifs, ou maladies intestinales …), vous êtes touché par une maladie chronique (pré-diabète, diabète, obésité, problèmes cardiaques, hypercholestérolémie …).

« Favoriser la biodiversité alimentaire, c’est se donner plus de chance de prévenir les maladies chroniques » Dr Anthony Fardet.

L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) définit la nutrition comme essentielle pour la survie, la croissance physique, le développement mental, les performances de l’individu, la productivité, la santé et le bien-être tout au long de la vie: dès les premiers stades du développement fœtal, à la naissance, pendant les premières années, l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte.

De plus, l’OMS précise « qu’une mauvaise nutrition peut entraîner un affaiblissement de l’immunité, une sensibilité accrue aux maladies, un retard de développement physique et mental et une baisse de productivité. »

Thomas Uhl nous dit « on est la résultante de ce qu’on mange ».

Pour mener à bien votre maintien dans une bonne santé générale ou votre retour vers la santé, ce 1er rendez-vous nécessitera un suivi de ma part (par rendez-vous au cabinet, ou par Skype), et nous pourrons aussi organiser une visite à votre domicile si vous le désirez pour des conseils adaptés, concernant vos achats alimentaires, votre façon de cuisiner, mais aussi la lecture d’étiquette d’un produit alimentaire si vous aussi, vous vous  sentez perdu devant les rayonnages des magasins et les allégations santé souvent exagérées!

Pour rester en bonne santé, mes 4 conseils « naturo »: les « 4B »…

Les « 4B » comme : manger BIEN, BON, BIO et BRUT !

Le « jackpot santé » :Retour du marché, des légumes frais et secs, des fruits, des aromates et des épices… mais aussi des pâtes fraîches..et quelques gâteaux faits maison, pour le plaisir!

BON : manger peu d’aliments transformés ou ultra-transformés, avec moins de 5 éléments dans la liste des ingrédients sur les étiquettes alimentaires.

BIEN : prendre le temps de manger, de mastiquer, dans le calme et en pleine « présence ».

BIO : le plus bio, local, de saison ou d’une agriculture raisonnée.

BRUT : consommer des fruits, des graines et légumes crus, et cuisiner les aliments bruts soi-même (légumes, viandes, œufs ou poissons) en ajoutant des herbes fraîches, des épices..

Savourer en « pleine présence » …

Savourer les bons moments de notre vie devrait être si simple, et pourtant nous avons une grande propension à nous souvenir des moments difficiles…

La méditation de « pleine présence » ou « pleine conscience » nous permet un retour sur les petites choses positives de notre journée en nous rendant présent à ces moments, en prenant conscience de ce qui est là, et à savourer tout simplement…ou pas!

J’ai cru pendant longtemps qu’il m’était indispensable pour pouvoir méditer, d’être dans un certain contexte ou environnement propice (la nature personnellement m’y invite comme dans les photos que je vous partage), et …je viens d’expérimenter la méditation de pleine présence telle que définit par Jon Kabat-Zin  » méditer, c’est rester présent, rien de plus« . C’est devenir témoin de ce qui se passe en soi.

Je me suis formée pour accompagner des jeunes en milieu scolaire, pour développer leur attention, leur écoute, leur concentration, et leur relation aux autres.

Les neuro-sciences ont démontré les bienfaits de cette pratique sur la santé physique et mentale, la diminution du stress, l’augmentation de l’attention et l’amélioration de nos relations aux autres, mais aussi la méditation pratiquée régulièrement augmente l’immunité, la prévention des maladies cardiovasculaires…etc.

« La pleine conscience augmente la présence mentale aux moments agréables du quotidien. Se rendre davantage présent à notre vie va nous révéler de nombreuses sources de bien-être ignorées : prendre le temps de s’arrêter pour respirer, regarder le ciel, d’écouter un oiseau, savourer un aliment« Christophe ANDRÉ.

Pour moi, pratiquer la méditation, ce fut la découverte que l’on pouvait se poser, se recentrer sans culpabiliser …Élever une fratrie de 4 enfants, et travailler demande de l’énergie…d’être active, très ou …trop selon les observateurs? Cela me portait à croire que je serais incapable de trouver le temps de pratiquer la méditation de pleine conscience, et que je ne pourrais pas arrêter mon cerveau et le flux des pensées qui le traversent…quelle confusion !

La méditation ne demande pas d’arrêter nos pensées, mais de les observer et de les laisser passer…simplement.

Pour goûter la méditation on pourra commencer par la méditation basée sur la respiration, ou méditation du souffle, utilisée depuis plus de 2500 ans, on se focalisera sur notre inspiration et expiration sans les modifier, et dès qu’une pensée arrive sans vouloir la chasser, on se recentre sur notre respiration …cette pratique peut être guidée, ce qui facilite grandement l’approche!

Bonne découverte, et savourons les bons moments de notre vie … même les petits moments…recherchons les petits « sourires » de notre journée!

De la lecture pour les curieux :

« La méditation c’est bon pour le cerveau » du Dr Steven Laureys

« {RE}VIVEZ de l’intérieur  » de Jean-Guilhem Xerri

 » Et maintenant, JE VOIS » de Thich Nhat Hanh , livre plus poétique

Mes conseils pour une personne détectée en Pré-diabète ou diabétique selon les 3 piliers essentiels de la naturopathie

Une alimentation la plus vivante possible, avec des légumes et des fruits crus et cuits de saison, si possible bio et locaux, avec une grande variété de couleurs (« assiette Picasso » comme ci-dessous) afin d’amener une grande diversité de nutriments, de minéraux, de vitamines et d’oligoéléments comme dans la diète méditerranéenne, en utilisant de bonnes huiles riches en oméga 3 (huile de noix, de colza).

Si vous êtes diabétique de type 2, l’apport en glucides sera moindre, et surtout ceux à haut IG (indice glycémique) comme le sucre ou le pain blanc. Vous mangerez les pâtes al-dente, car la cuisson trop forte fait augmenter l’IG !

Une activité physique en soignant sa respiration tous les jours : de la simple marche, en passant par une activité de loisir, ou du sport plus intense ;

Une gestion du stress, avec des repas pris dans la convivialité, en prenant le temps de goûter les aliments, de mâcher, sans télévision ou bruit excessifs, et enfin du repos approprié à chacun, du temps pris pour soi…grâce à la méditation, et encore plus la méditation de pleine conscience ou plutôt de « pleine présence » (je vous en reparle dans un prochain sujet !)

Une autre façon de visualiser ces conseils c’est la Pyramide alimentaire, je vous en propose deux :

celle correspondant à la diète méditerranéenne et

celle proposée par « Food in action », celle-ci est tout aussi en accord avec mes préconisations naturopathiques, avec son extrémité « détachée » représentant les aliments non indispensables, comme les aliments ultra-transformés et les sodas de plus elle donne la part belle aux fruits à coques, aux féculents à grain entiers, et aux légumes !

Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter, on organisera un rendez-vous par skype ou en présentiel.

pyramide diete mediterraneenne

pyramide alimentaire

Découverte de recettes végétariennes étonnantes — Atelier cuisine avec des élèves de 2nde

Intervention et atelier de cuisine avec les élèves de 2nde Assp (Lycée La Providence à VALENCE), où ils ont pu découvrir des recettes végétariennes et étonnantes !

Une crème au chocolat, à base d’avocat, de dattes et de jus d’orange, et des pancakes salés aux herbes (orties, ou basilic ou persil).
Une belle expérience pour tous.

Anne Bouteille (Biologiste et intervenante en Naturopathie)