Un des maux de l’hiver et notre digestion

Après les fêtes réjouissantes de fin d’année, où nous avons goûté à de multiples repas , ce début d’année hivernal est parfois synonyme pour certains, qui n’auront pas de système de protection suffisant, de GASTRO (gastro-entérite ou grippe intestinale), celle-ci est due à un virus, bien contagieux comme j’ai pu le vivre ces dernières vacances !

Pour éviter la contamination en cas de « gastro épidémique », quelques précautions simples peuvent être mises en œuvre : se savonner les mains puis les essuyer avec une serviette (si possible) à usage unique, en expliquant aux enfants (et même aux adultes) que cela est primordial après être allé aux toilettes, car la gastro fait partie des maladies « des mains sales » ou « oro-fécales ». La personne infectée par le virus est contagieuse dès le début de ses symptômes et jusqu’à 48h après !

Les signes cliniques sont d’abord un inconfort digestif, chez certains uniquement la diarrhée (= émission de selles liquides trop fréquentes), chez d’autres la nausée et d’autres encore vont cumuler les deux et même des vomissements, chez les enfants notamment. Le risque principal étant la déshydratation, surtout chez les bébés et les personnes âgées.

Pour prévenir la gastro, quand un membre de la famille est touché (mais en général celle-ci ne prévient pas !) :

  • On peut boire chaque matin du surnageant d’argile :
Préparation du surnageant d’argile : préparer un verre avec de l’eau dans lequel vous aurez versé une cuillère d’argile, remuez puis laissez reposer la nuit. Boire le surnageant le matin.    
Surnageant d’argile
  • En phytothérapie : on pourra préparer une infusion de fleurs et feuilles d’Aigremoine (Agrimonia eupatoria) celle-ci est riche en tanins, très efficace avant et en cas de diarrhée, à boire 1 à 3 tasses/jour.
  • En aromathérapie : l’HE de Tea tree (Melaleuca alternifolia) ou Arbre à thé a de multiples vertus ! Elle a de nombreuses propriétés : immunostimulante et anti-infectieuse à large spectre d’action (antibactérien, antiviral, antifongique et antiparasitaire), et dans le cas qui nous préoccupe elle pourra agir sur la diarrhée, et la gastro-entérite !

Masser le ventre avec un mélange d’huile végétale de noisette + quelques gouttes de l’HE.

(Déconseillée chez la femme enceinte, allaitante et les enfants de moins de 7 ans. On pourra la prendre sous toutes les modalités d’utilisation, la voie interne étant sous avis médical).

Pour soigner la gastro, en curatif :

Si malgré toutes ces précautions la gastro nous atteint, avec ses manifestations si désagréables mais naturelles, comme la diarrhée, les nausées et vomissements, on passera à l’étape suivante pour soulager ces manifestations excessives et les enrayer en suivant quelques conseils :

  • Conseil n°1 : bien s’hydrater, en buvant de l’eau, et des infusions (voir ci-dessus tisane d’Aigremoine , en boire jusqu’à 1l par jour)
  • Conseil n°2 : préparer un verre d’argile en diluant 1 cuillère à café d’argile ds de l’eau, remuer et boire dès l’apparition des 1ères selles molles ou liquides, ensuite après chaque selle molle, boire le surnageant ou lait d’argile d’un verre d’eau préparé à l’avance et mis à reposer quelques heures. On peut boire 3 à 5 verres par jour. le rôle de l’argile est de permettre de compacter les selles, d’adsorber les toxines et la flore pathogène, et de protéger la muqueuse digestive par son effet couvrant ; (cf mon article sur « les bienfaits de l’argile »)
  • Conseil n°3 : prendre du charbon végétal associé à la Myrtille (Vaccinium myrtillus)à raison de 3 gélules jusqu’à 4 fois/jour jusqu’à arrêt de la diarrhée. Le charbon végétal en plus de ses qualités de détoxification (par adsorption des composés indésirables), régularise les fonctions intestinales, et lutte contre la diarrhée en formant un pansement intestinal. La myrtille a des propriétés astringentes par les tanins présents dans la baie, antiseptiques, et aussi un effet bénéfique sur les douleurs et les spasmes intestinaux !
  • Conseil n°4 en cas de spasmes en plus des diarrhées : ajouter à l’infusion d’Aigremoine , des feuilles de Mélisse ; par contre si il n’y a que les spasmes et nausées on ne prendra que la mélisse : la mélisse (Mélissa officinalis) est utilisée pour améliorer les fonctions digestives, en agissant sur les spasmes intestinaux, les nausées.
Infusion de Mélisse : 2 cuillerées à café de plante sèche coupée finement pour 1 tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10mn, et sucrez avec du miel.
Photo de Valeria Boltneva sur Pexels.com
  • masser le ventre avec un mélange d’huile végétale de noisette + quelques gouttes d’HE  de Tea tree , ou de Basilic : masser dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour. Chez les petits enfants : on prendra l’HE de lavande.
  • Conseil n°5 : en cas de nausées associées : on consommera du Gingembre (Zingiber officinalis) découpé en petits morceaux ajoutés à l’infusion.

Pour terminer cet intermède sur la GASTRO, nous n’oublierons pas qu’au niveau alimentaire, on préfèrera les bouillons de légumes, puis quand l’appétit reviendra : les carottes cuites, le riz, les pommes de terre, les bananes, et les compotes, en évitant tous les légumes et fruits riches en fibres !

Recette du bouillon de légumes : l’intérêt du bouillon de légumes salé, c’est qu’il apporte de nombreux oligoéléments et du sel, permettant une bonne réhydratation !

Préparation : 15mn    Cuisson : 45mn à 1H

  • Ingrédients :
  • 2 l d’eau
  • 2 navets
  • 1 fenouil
  • 2 poireaux
  • 1 oignon piqué de 3 clous de girofle
  • 1 bouquet garni (laurier, thym, romarin)
  • sel

Lavez les légumes BIO, et coupez-les en morceaux (sans les éplucher s’ils sont tous bio).

Faites cuire : portez à ébullition, puis baissez la chaleur, laissez mijoter 45mn.

Salez selon votre goût, filtrez et buvez ce bouillon tout au long de la journée.

Photo de jenvit keiwalinsarid sur Pexels.com

Si nous savons utiliser les aliments de saison, les plantes, les huiles essentielles, si nous connaissons le fonctionnement de notre organisme, en utilisant le pouvoir d’auto-guérison de celui-ci, nous pourrons rester en bonne santé.

Et si vous avez besoin d’être guidée, je me ferais un plaisir de vous accompagner 🙂

4 commentaires sur « Un des maux de l’hiver et notre digestion »

  1. f‌igure toi que je fais ça tous les jours; je bois l’eau qui surnage sur l’argile et c’est effectivement tres benefique pour l’organisme!! merci pour ces bons conseils!!! bisous  

    J’aime

  2. Merci Anne pour ces conseils précieux ! J’aime beaucoup ce que tu partages. J’ai suivi ton conseil pour le magnésium et c’est vraiment efficace. Merci ! Virginie

    J’aime

Répondre à annebout Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :