Les 6 règles d’or pour se sentir bien dans son ventre

Image tirée du livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders

En naturopathie, le bien-être digestif et la qualité de notre « écosystème intestinal » sont essentiels, et nous pensons que notre santé est grandement liée au bon fonctionnement de nos intestins.
De plus, nos intestins sont beaucoup plus que des tuyaux. Ils sont en lien direct avec notre cerveau et peuvent influencer grandement nos humeurs et notre capacité à gérer nos émotions ou stress…

1er conseil : boire …de l’eau 🙂 , l’hydratation est primordiale pour notre système digestif, notamment pour les personnes constipées; l’eau est source de vie pour les milliards de cellules de notre corps! Nous limiterons les boissons excitantes, et surtout acidifiantes, comme le café ou les sodas. L’excès de ces boissons provoquent une déminéralisation et peut contribuer à l’inflammation de notre organisme.

2ème conseil : prendre le temps de mâcher, et de goûter nos aliments: on dit qu’il faudrait mâcher assez longtemps pour réduire les aliments en bouillis dans la bouche, cela permet au bol alimentaire de bien s’imprégner des enzymes digestives présentes dans notre salive. Autre raison , nos terminaisons sensorielles envoient des informations à notre cerveau sur les aliments et leurs composants, et agit ainsi sur notre sensation de satiété.

3ème conseil : varier notre alimentation, en apportant des légumes et fruits riches en fibres, en vitamines et en oligoéléments pour éviter toute carence; en évitant autant que possible les aliments transformés! Si l’on souffre de troubles digestifs avant d’exclure un aliment, on trouvera la cause de ces souffrances ou gênes avec l’aide de sa Naturopathe 😉

4ème conseil : manger dans le calme en appréciant le plat que l’on mange , en essayant d’être en pleine présence pour éviter le stress : on sait que le stress est source d’inconfort digestif, il provoque souvent une hyperacidité gastrique, ou encore des spasmes digestifs. Aujourd’hui nous savons que la communication entre le système nerveux central et entérique (= digestif) transmet notre stress, notre anxiété vers notre système digestif.

5ème conseil : pratiquer une activité physique suffisante mais non excessive, cela permet le bon péristaltisme intestinal; toute activité pratiquée avec plaisir entretiendra une bonne activité de notre système digestif.

6ème conseil : consommer des aliments fermentés comme la choucroute, le Kéfir, du Kombucha …ou autre, cela permet d’entretenir une flore intestinale diversifiée. Dans ce processus de fermentation, les bonnes bactéries modifient les aliments (chou, carottes..)de sorte qu’ils seront plus faciles à digérer, et autre avantage il y a production de vitamines ( on sait que le chou fermenté et la choucroute apportent de la vitamine C).

Au-delà de ces conseils, si vous subissez des désordres digestifs qui vous incommodent au quotidien, je vous accompagnerai pour comprendre d’où viennent ces troubles . Ces derniers  peuvent être liés à une alimentation non adaptée, un foie fatigué, une inflammation chronique du système digestif, des stress prolongés, une flore intestinale déséquilibrée (dysbiose) ou encore des intolérances alimentaires. 

Nous mettrons en place un programme personnalisé, naturel , et sans effets secondaires, pour retrouver pas à pas un confort digestif durable.

Pour en savoir beaucoup plus, je vous conseille la lecture du livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders , cet auteur médecin a réussi à parler de cet organe avec humour!

3 commentaires sur « Les 6 règles d’or pour se sentir bien dans son ventre »

  1. Bravo Anne !! Je diffuse ton article autour de moi !! Est-ce que tu peux proposer une visio pour ceux et celles qui sont loin même si je sais que ce n est pas pareil… finalement je trouve que c’est pas mal la visio.. en tout cas il est top ton article 👍

    J'aime

  2. En 3 années d’accompagnement naturopatique avec mère, j’ai dit adieu aux sensations de brûlures, aux irritations, aux saignements, etc tous occasionnés par ma dyshidrose et mon allergie de contact (peau atopique, eczéma).

    Grâce aux conseils de ma naturopathe j’ai appris à éviter les produits irritants (savon, shampoing de grande surface et pharmacie, produits de nettoyage, etc) à me protéger les mains (gants pour la vaisselle, etc) et SURTOUT stoppée les crèmes, et autres produits pharmaceutiques (cortisone, et autre). Sans oublier la reconstruction de mon intestin devenu poreux au fil du temps.

    Si vous avez de la dyshidrose aux mains et parfois aux pieds, commencez à vous soigner vraiment. Après 10 années de souffrance je n’y croyais plus. Et ça a marché, patience et persévérance, je passe en 3 années mon premier hivers sereine, la peur reste sèche mais plus de brûlures, plus de saignements, plus d’irritations, le bonheur quoi.

    Merci, de m’avoir poussé à y croire !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :